Les Petits
Domaines

Nous contacter
01 74 30 38 16

Les Petits Domaines

 

 Une sélection de pépites …

Alcools &
Spiritueux

Nous proposons une sélection d’alcools, de liqueurs et d’apéritifs choisis avec la même exigence.

  • WHISKIES : Japonais, Ecossais, Irlandais et une large gamme de whiskies français.
  • RHUMS : *****
  • VODKA & GIN : Nous privilégions une production française pour ces deux alcools.
  • COGNACS & ARMAGNACS : Nous ne travaillons qu’avec des maisons familiales, produisant de petits volumes, toujours à la recherche de la meilleure qualité. Nous proposons une large gamme de millésimés.
  • CALVADOS, VIEILLE PRUNE
  • EAUX DE VIE & LIQUEURS
  • AUTRES ALCOOLS : Pineau des Charentes, Cocktail « Folle Envie », Pastis, Portos …
  • BIERES

WHISKIES :

Une belle sélection de whiskies de différentes origines : Ecosse, Irlande, Japon mais l’offre la plus large et celle qui nous anime le plus, ce sont les whiskies français

Pour pouvoir inscrire « whisky » sur une bouteille, il faut qu’il ait passé au moins 3 ans dans un fût…

Voici les différentes étapes de fabrication :

Généralement, on utilise de l’orge que l’on va brasser comme dans la production d’une bière. Après fermentation, on obtient un alcool qui titre environ à 8%, que l’on va distiller.Là, plusieurs possibilités : des formes d’alambic différentes, une double ou triple distillation, un temps de distillation plus ou moins long, le choix de la méthode de chauffage, la longueur et l’inclinaison du col de cygne… vont donner son caractère au whisky.

Un whisky doit vieillir pendant 3 ans dans un fût de chêne : les arômes des whiskies dépendent des interactions entre le « distillat », l’air ambiant et les composants du bois.

Pendant cette période et selon le temps de vieillissement, le whisky va changer de texture et les saveurs vont se développer. Les futs vont « marquer » le whisky : le contenu précédent (sherry, bourbon, Sauternes …) va donner sa touche au whisky et la couleur va dépendre du nombre de whiskies déjà vieillis dans les fûts (plus le fût sera neuf, plus le whisky sera foncé).

L’étape suivante, c’est l’assemblage : différents futs de la même distillerie (single malt) ou bien des whiskies venus de plusieurs distilleries (pure malt), ou encore différents types de whisky (blends).

Notre sélection :

  • Whiskies français : Distillerie Warenghem, Mr Balthazar, Domaine des Hautes Glaces, Benjamin Kuentz, Distillerie du Vercors, Celtic Whisky Compagnie.
  • Whiskies anglo-saxons : The Irishman, Bunnahabhain, Ledaig.
  • Whiskies japonais : Hakuschu, Yamazaki.

RHUM

On distingue deux types de production de rhum :

  • le rhum traditionnel, à base de mélasse, qui provient des résidus des sucreries, qui est mise à fermenter, puis distillée.
  • le rhum agricole, élaboré à partir de canne à sucre broyée, dont le jus est filtré puis mis en fermentation dans des cuves. Ce « vin » est ensuite distillé. C’est un rhum blanc.

Stocké dans des foudres, ce rhum prendra une couleur ambrée s’il vieillit au moins 3 ans dans des foudres.

Pour des rhums d’exception, le vieillissement sera plus long pour obtenir un « Rhum vieux », généralement millésimé.

Nos choix se sont portés sur les Rhums Longueteau, Mezan, Ferroni, Abuelo, Trois Rivières, Chantal Comte ou Tricoche pour les Rhums arrangés.

COGNAC – ARMAGNAC

Des produits très « similaires » : deux régions (Charente contre Gers et Landes), des méthodes de fabrication comparables, des cépages identiques. L’Armagnac est la plus ancienne eau de vie au monde, avec des domaines plus petits, une fabrication plus artisanale. La grande différence va être le style d’alambic utilisé et une double distillation pour le Cognac, avec une eau de vie beaucoup plus alcoolisée.
Le cépage majoritaire pour les deux sera l’Ugny blanc, puis le Colombard et la Folle Blanche.
Le raisin est pressé, mis en fermentation, puis distillé.
Ensuite vient le temps du vieillissement dans des fûts de 270 à 450 litres (plutôt 400 à 450 litres pour l’Armagnac) pendant un certain nombre d’années …
Les alcools vont s’affiner, gagner en arômes et, selon le millésime, le degré d’humidité, le type de bois, les alcools vont évoluer au cours du vieillissement.

Pour les Cognac, nous avons sélectionné les distilleries Grosperrin et Raymond Ragnaud. En ce quiq concerne les Armagnac : le Domaine Laballe et le Château de La Béroje.

DIVERS ALCOOLS, LIQUEURS ET APERITIFS

Des alcools de fruits, des liqueurs de fruits et de plantes, du Pastis ou du Limoncello (distillerie Lachanenche), les liqueurs Hthéoria, le cocktail Folle Envie, le Pineau des Charentes François 1er , le Porto Andresen

CALVADOS, VIEILLE PRUNE …

Les fruits sont lavés, écrasés puis pressés et le jus fermente pendant plusieurs mois. Le sucre va progressivement se transformer en alcool. Quand il n’y a plus de sucre, la distillation peut commencer.

Le Calvados devra vieillir au moins 2 ans en fûts avant d’être mis en bouteille. Les meilleurs Calvados restent au moins 8 ans en vieillissement, voire plus …

La Vieille Prune est élaborée à partir de rares variétés de prunes, selon une recette ancestrale. Elle vieillit ensuite dans de très vieux fûts de chène, durant 3 ans, avant d’être réduite à 42° dans des foudres (fûts de 2500 litres).

Calvados sélectionné : Maison Roger Groult ; Vieille Prune : Maison Roque à Souillac.

GIN :

Les « bons » Gins sont issus de la distillation, dans un alambic, d’alcool neutre auquel vont être associés des baies, plantes ou aromates, lorsque l’alcool est porté à ébullition, selon deux techniques :

  • Aromatisation par infusion : les baies de genièvre, aromates ou épices sont placés dans un sac en coton ou dans une « chambre perforée » . Au passage, les vapeurs d’alcool s’imprègnent des essences libérées par les différents composants.
  • Aromatisation par macération : on laisse les baies, plantes ou épices macérer dans un alcool neutre pendant 24 ou 48 heures, puis l’alcool est distillé.

Nous avons choisis le Gin Lachanenche, petite distillerie dans la Vallée de l’Ubaye au cœur des Alpes du Sud. Avec une triple distillation, ce Gin associe le tranchant des baies de genièvre sauvages à la douceur des différentes fleurs ou plantes récoltées dans la montagne.

VODKA :

A l’origine, la vodka était fabriquée à partir de pommes de terre et de maïs. En réalité, elle peut être élaborée à partir de tout élément pouvant fermenter : pommes de terre, betterave, carottes, oignons, raisin … mais, aujourd’hui, la plupart des vodkas sont proviennent de fermentation de grains (blé ou maïs)

Si l’on utilise des céréales, on va d’abord les faire germer ; les pommes de terre sont cuites : le but est de transformer l’amidon qu’elles contiennent en sucre. Ensuite, ces éléments sont broyés, mélangés à de l’eau : on obtient un « moût ».

Suit la fermentation, réalisée dans une cuve en inox pour éviter toute contamination.

Puis, c’est l’étape distillation, dans un alambic. Répétées plusieurs fois (entre 4 et 8 fois), la distillation permet d’élever le degré d’alcool à 95% environ et d’extraire le maximum de composés aromatiques.

Ensuite, la vodka est filtrée et on ajoute de l’eau distillée ou déminéralisée jusqu’à obtention du degré souhaité.

Nous avons choisi la Vodka Faronville, seule Vodka de pommes de terre (comme à l’origine), dont la fabrication est totalement réalisée sur un même domaine, de la production à la mise en bouteille. Cette particularité permet d’obtenir une Vodka qui se distingue par la subtilité de ses arômes et une dégustation non agressive.

Translate »